Sécurité au travail : les obligations de l’employeur

Le personnel représente le capital humain d’une entreprise. Pour une rentabilité suffisante, le personnel s’adonne à une activité productive. D’un autre côté, l’employeur est tenu d’assurer quelques obligations visant à garantir la sécurité au travail des salariés. Depuis la fin de l’année 2019, le COVID-19 a mis en péril la vie active de milliers d’employés. Les obligations de l’employeur n’ont pas été prises en compte pour la plupart des entreprises. De nombreux salariés se sont retrouvés dans des situations précaires. Mais alors, quelles sont ces obligations de l’employeur ?

Le risque biologique

Depuis 2003, le risque biologique est devenu fréquent. Le combat biologique s’est répandu au fil des années et ce risque touche les pays du monde entier. Ainsi, pour protéger ses salariés, dans le cadre d’une crise sanitaire, l’employeur a comme obligation de :

  • Évaluer les dangers sur les lieux de travail
  • Conditionner les préventions judicieuses
  • Proposer des solutions pour respecter les « gestes barrière »
  • Actualiser leur temps de travail selon le changement de situation

Les mesures exigées

Selon la loi, les mesures se distinguent par 3 actions. Premièrement, l’adhérence des postes de travail prévient les risques professionnels et l’estimation des aléas. Deuxièmement, les actions d’éducation et d’information. Des panneaux d’instructions, des formations sur la sécurité au travail sont par ailleurs placés au sein de l’entreprise. Troisièmement, il est impératif de mettre en place des organisations pour les matériels spécifiques et les produits nocifs.

Les obligations de l’employeur

Selon le droit des travailleurs, la protection des personnes concerne leur condition de travail et leur sécurité personnelle. Ce genre de protection se focalise sur la protection de leur santé vis-à-vis du travail exercé. L’obligation de résultat rend l’employeur garant de la sécurité de ses employés au sein de son entreprise. La loi impose cet engagement que ce soit sur le plan physique ou psychologique. Lorsqu’un salarié ne se sent pas protéger, il peut quitter son poste à tout moment.

Afin de prévenir les accidents de travail et assurer la sécurité au travail, les équipements font systématiquement l’objet de surveillance, d’entretien et de vérification. L’employeur doit également assurer la santé et la sécurité au travail. Il devra ainsi prendre les mesures nécessaires pour respecter ses responsabilités. Un endroit aéré, une salle pour manger et un système d’alarme sont par exemple indispensables pour le bien-être des salariés.

La retraite est également un droit du salarié. Au fil des années d’exercice au sein d’une entreprise, un salarié peut se sentir mal et peut exercer son droit de retrait.

Comment prévenir les risques professionnels au quotidien ?
Quels sont les accidents du travail les plus courants ?