Quels sont les accidents du travail les plus courants ?

Les accidents du travail les plus courants se produisent dans les secteurs souvent exposés à risques professionnels. Ceux-ci sont des faits ou événements malencontreux ou dommageables. Ils touchent généralement la personne du travailleur, ayant survenus dans le cadre de l’exécution du travail.

Critères de la détermination de son accident du travail

Du point de vue objectif, l’accident lui-même doit avoir été survenu lors et du fait de l’exécution du travail ou ayant été dû à des faits prompts et fortuits, ayant engendré des dommages corporels ou moraux. Du point de vue subjectif, en tant que travailleur, il faut avoir été victime d’un dommage ou d’une lésion prompte dans le cadre du travail. Ainsi, le salarié victime doit le porter à la connaissance de son employeur dans un délai légal ou contractuel (dans la journée de la survenance du fait dommageable ou à la limite de 24 heures). Il doit le déclarer lui-même, si en cas de carence de son employeur, auprès du CAM pour bien jouir de ses droits et ce, dans un délai de 2 ans à partir de la date de la survenance de son accident. En outre, le travailleur victime d’accident doit produire un certificat médical auprès de son OSC pour pouvoir engager dans le délai imparti la procédure d’instruction. Enfin, pour bien préserver ses droits en indemnisation, les mesures de prévention sur Id Prévention peuvent vous servir de référence  et/ou conseil professionnels.

Accident du travail :  les causes fréquentes

Les causes des accidents du travail les plus courants peuvent être suite à des événements rencontrés dans le cadre de l’agriculture, la construction, les mines, les mécaniques, la chimie, la physique, la biologie, la radiologie, et également dans les pays industrialisés et ceux en développement. Notamment du fait de l’agression physique ou verbale, des cataclysmes naturels, de la coupure ou perforation, de l’éclairage, l’écrasement, de l’exposition des matières chimiques, gazeuses, toxiques, à la radiation d’ion, de rayon laser ou de l’électromagnétique, des gestes récurrents, du harcèlement moral ou sexuel, de l’incendie et/ou l’explosion, des charges excessives, de l’exposition à des agents infectieux, des heurts, du niveau sonore, de la projection, de la qualité de l’air environnante, du stress, de la température, des vibrations….

Quels sont les accidents du travail les plus courants ?

En premier lieu, les accidents du travail les plus courants peuvent consister en l’accident de trajet. En principe, ce dernier ne bénéficie pas du principe de la présomption d’imputabilité. Toutefois, ceux-ci, dans le cadre d’un télétravail, peuvent être reconnus si délimités dans un espace lieu. En second lieu, l’accident de service faisant suite à des faits prompts et/ou déterminés, se passant à bref délai, qui pouvant nuire l’état de santé du travailleur accidenté. Celui-ci peut avoir lieu au moment et lieu du service, ou ayant été survenu lors d’un prolongement normal des activités professionnelles ou voire dans le cadre d’un télétravail. En troisième lieu, suivant la nature des lésions corporelles, ceux-ci peuvent consister en des accidents vous rendant dans une situation d’incapacité physique n’excédant pas 78 heures, en des accidents vous rendant inapte à travailler au minimum 4 jours, en des accidents ayant causé la mort ou la lésion passagère ou permanente.

Comment prévenir les risques professionnels au quotidien ?
Pourquoi suivre une formation SSCT ?